Le voeu de la mairie d’Ajaccio pour une corsisation des toponymes

Corse Matin publie lundi 25 avril 2016 un article revenant sur les nouvelles priorités avouées par la mairie d’Ajaccio en matière de choix toponymiques. La signature d’une convention entre la municipalité et la fédération du BTP doit inciter les constructeurs à opter pour des noms valorisant le patrimoine linguistique corse, dans une cité impériale cherchant à affirmer sa corsitude. Une nouvelle preuve de la porosité du politique avec les noms de la promotion immobilière, et de l’utilisation de ce patrimoine culturel à des fins stratégiques.

Cg3i-dQW0AAzhvc.jpg-large

Post-Scriptum:

Un Comité d’études scientifiques et informatiques de la toponymie corse (Cesit Corsica) a réuni des Scontri di a tupunimia en aout 2017 à Cuttoli.

Son président, Francescu Maria Luneschi, doctorant à l’Université de Corse donne ici une interview relatée par Corse Matin dans son édition du 21 aout 2017.

On y apprend que les activités de ce comité qui a déjà réalisé une base de données toponymiques connaissent un nouvel élan depuis 2016 avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Corse, ainsi que celui de « mairies et des intercommunautés comme la Capa (communauté d’agglomération du pays ajaccien, ndlr) et l’Alta Rocca ».

La démarche de ce comité d’après son président « s’inscrit dans le projet de coofficialité de la collectivité territoriale (…) et dépasse donc la simple dimension toponymique. La réappropriation des noms est clairement l’une des priorités de la revitalisation de la langue corse. Une revitalisation qui se diffuse dans la société. »

Sa mission serait de donner des « repères » dans le cadre d’une urbanisation qui n’en aurait plus et en aurait besoin, menaçant la toponymie corse « d’exotisation »:

« L’urbanisation qui se développe a par ailleurs besoin de repères. À titre d’exemple, certains lotissements sont affublés de noms exotiques qui n’ont aucun rapport avec notre histoire. Ainsi pourquoi donner le nom de « Nerval » à un bâtiment construit sur un espace que les anciens appelaient « A Parniciaghjia » (la perdrix)? »

Cette entreprise de sélection toponymique entend oeuvrer dans le cadre des dynamiques contemporaines numériques d’adressage, de réalisation des PLU et de développement des systèmes de localisation et de repérage

Marquer dans le marbre numérique l’épuration toponymique corse ?

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *