Du nom de boulevard comme performance géopolitique spectaculaire

Frédéric Giraut, Professeur en géographie politique, Université de Genève

En ce mois de novembre 2017, le nom de boulevard apparaît comme une scène d’expression spontanée de la contestation ou du soutien à des figures politiques controversées : dictateurs, criminels de guerre, ou figure tutélaire de la « Françafrique ». La performance géopolitique spontanée investit spectaculairement la scène toponymique.

Ainsi à Harare, dés les premières heures du coup d’état, on déboulonne dans une ambiance de fête populaire les plaques du boulevard (en fait Road) R. Mugabe pour les piétiner et même les écraser, puis les jeter.

Sce: @AndrewWJHarding, 18 nov 2017

 

A Ouagadougou, pour la venue du Président français Emmanuel Macron et à l’initiative d’étudiants, on renomme officieusement en Thomas Sankara, un tronçon du boulevard Charles De Gaulle qui doit être emprunté par le cortège présidentiel.

Sce: http://netafrique.net/burkina-faso-les-etudiants-debaptisent-le-boulevard-charles-de-gaulle-et-le-rebaptisent-boulevard-thomas-sankara/ 27 nov 2017

A Washington, c’est à l’initiative conjuguée d’un élu national et d’un élu local que l’on rebaptise officiellement en Boris Nemtsov Plaza (du nom d’une figure emprisonnée de l’opposition russe anti-Putin) une courte portion de Wisconsin Avenue où se trouve l’ambassade de Russie. Ceci à l’instar d’un fameux coup toponymique précédent, lorsqu’en 1984 une portion de la 16th Street à New York, là où se situait à l’époque l’ambassade d’Union Soviétique, fut rebaptisée Andrei Sakharov Plaza, du nom du dissident.

Image may contain: sky, cloud, tree and outdoor

Sce: https://www.facebook.com/BorisNemtsovPlaza/photos

Enfin, en Serbie, à Belgrade, l’extrême-droite ressort les fausses plaques d’un faux boulevard Rato Mladic en soutien au criminel de guerre condamné à une peine à perpétuité par le Tribunal pénal international. Ces fausses plaques avaient été réalisées déjà en son soutien en 2007 par des ultranationalistes pour contester alors une nomination de rue de la Capitale d’après une figure pro-occidentale : l’ancien maire de Belgrade et premier ministre Zoran Djindjik, assassiné en 2003. Des photos réapparaissent aujourd’hui montrant l’actuel Président Vucic soutenant en 2008 cette première opération toponymique pro-Mladic.

 

Sce: Twitter Lumir Abdixhiku 22 nov

 

Cette flambée ubiquiste de performances toponymiques a tout d’abord un caractère spectaculaire qui n’échappe pas aux medias.  En effet, ces démonstrations se connectent à des évènements majeurs au niveau international: chute d’un dictateur, condamnation d’un criminel de guerre héros des ultranationalistes, visite d’un président français dans une ancienne colonie revendiquant une histoire postcoloniale, emprisonnement du principal opposant russe en période de campagne présidentielle.

D’autre part, elles travaillent le symbolique, l’imaginaire et les représentations dans l’espace public des hauts-lieux nationaux que peuvent être les boulevards dans des capitales nationales, jamais loin des lieux du pouvoir central.

Enfin, ces performances spontanées ou liées à des initiatives individuelles recourent à deux grandes technologies de toponymie politique complémentaires que peuvent également utiliser les Etats dans des phases de révolution (au sens de changement radical de l’ordre politique) et de conquête (au sens de prise de contrôle de nouveaux territoires). Il s’agit d’une part d’effacer les références d’un ordre ancien par une épuration toponymique, et d’autre part d’imposer un nouveau référentiel fondateur. Ainsi lues, les performances toponymiques spectaculaires de ces derniers jours renvoient aux oubliettes le Général De Gaulle et Robert Mugabe, tentent dans un sursaut désespéré de promouvoir le criminel Rato Mladic et poussent pour  une nouvelle ère démocratique en Russie. On voit que ces performances peuvent accompagner le cours de l’histoire en l’illustrant ou tenter de l’influencer voire de le nier superbement.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *