Rue des usines vs rue de la Gabelle : Effacement du passé industriel et réaffirmation de l’autonomie historique d’une cité sarde dans le canton de Genève

Le film « Rue des Usines – Rue de la Gabelle : réaffirmation de l’identité carougeoise ?« , a été réalisé par Yannick Gilles, Muriel Sakkal et Christophe Salamun, du département de géographie de l’Université de Genève, en 2007. Il  retrace le changement de nom de la rue des Usines en rue de la Gabelle intervenu à Carouge (CH, Canton de Genève) en 1980.

Ce changement est resitué dans le cadre des transformations urbaines de la deuxième moitié du XXeme siècle. Une enquête auprès des différents acteurs de l’opération (Maire de l’époque, promoteur, services du canton…) permet de comprendre les différentes significations croisées de ce changement : abandon d’une référence industrielle et ouvrière devenue péjorative pour la promotion immobilière résidentielle ; instauration de références aux origines carougeoises (cité frontalière, sarde et catholique créée face à la cité calviniste) pour affirmer une spécificité historique de la municipalité au sein de l’agglomération.
La Gabelle était perçue au grand bureau des douanes situé aux portes de Carouge non loin de l’actuelle rue de la Gabelle. Dans le même esprit, la place de l’Octroi située à un autre point de passage historique a pris ce nom en 1981 et a donné son nom à un grand parking public souterrain, de même une rue du Grand Bureau et un passage de l’Intendant ont également vu le jour respectivement en 1980 et en 1987 dans la ville de Carouge.
Références

Crédit photo : L. Destrem, 2013.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *