Naming ou nommage des stades et arenas en France: une doctrine publique

Alors qu’une vague sans précédent de naming, ou cession de droits sur le nom d’équipement publics sportifs s’est concrétisée ces dernières années en France et que le parc des Princes du PSG est en passe d’être à son tour doté d’un nom de marque privée, une note de cadrage sur le sujet a été publiée en 2018 par le Ministère des Sports.

Cette note émane de l’association Sporsora dont la vocation est de promouvoir l’économie du sport et le partenariat entre ses acteurs privés et publics. Elle fait le point de manière très informée sur la pratique en France et évalue ses perspectives. Elle relève notamment un ensemble de spécificités françaises dans le rapport à cette pratique de renomination privée d’équipements publics. Parmi ces spécificités, ou présentées comme telles, on peut noter l’attachement du public comme celui des collectivités locales à des noms publics commémoratifs ou dotés d’une charge identitaire. Ces formes d’attachement sont ici présentées comme des contraintes limitant les perspectives de développement de la pratique qui pourtant touche non seulement les stades et arenas, mais également le nom des équipes et des compétitions. De plus, il est montré que la pratique peut concerner des équipements à la notoriété et à la fréquentation régionale ou locale, et l’on sait que au sein des méga-équipements que sont les stades modernes, ce sont également les tribunes qui peuvent faire l’objet de nommage. On voit également se multiplier les initiatives qui combine un nom hérité avec celui de la marque du sponsor. Cette note renseigne donc sur l’ampleur du phénomène, ses différentes formes et sur sa perception par le différents acteurs du milieu sportif : clubs, fédérations, collectivités territoriales, sponsors, médias, public et … Ministère semble t-il acquis à la cause du nommage.

neotopo.hypotheses.org/305


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.