Nouveau Cours en ligne (Mooc) “Dénommer le Monde, la politique des Toponymes”

Lancement du cours en ligne (MOOC) « Dénommer le Monde : la politique des toponymes ».

Coordonné par Frédéric Giraut, le cours mobilise les expert.es suivant.es et bénéficie de leurs contributions : Ekaterina Mikhailova ; Maria Isabel Alvarez Fernandez ; Michel Ben Arrous ; Sebastien Boillat ; Irène Hirt ; Melissa Wanjiru ; Virginie Duquette ; Jani Vuolteenaho ; Alexandra Mallah ; Pauline Mettan ; Laurent Matthey ; Hy Dao. Le cours est lié au manuel « La politique des noms de lieux » récemment sorti.

TRAILER

À propos de ce Cours :

Intéressé-e par la grande bataille des noms de lieux ? Explorez la dénomination des lieux à travers divers contextes et échelles, en analysant les motivations politiques et les impacts sociaux. Dans ce cours interdisciplinaire, vous aborderez des thèmes identitaires, environnementaux, de justice culturelle et sociale, d’urbanisme ainsi que de genre et de patri-matrimoine, en croisant des disciplines telles que la linguistique, la géographie, l’histoire et plus encore. À travers des entretiens avec des experts en toponymie, des lectures approfondies et des exercices pratiques, vous développerez une compréhension des enjeux liés à la dénomination et à la renomination des lieux. À la fin du cours, vous serez apte à analyser des situations de dénomination, à intégrer des éléments tels que le genre et les savoirs autochtones dans la toponymie, et à participer à la cartographie collaborative de nouveaux objets géographiques et de leurs noms. Si la passion pour les noms de lieux vous anime, que ce soit sur le plan professionnel ou intellectuel, ce MOOC proposé par la Chaire Unesco en toponymie inclusive de l’Université de Genève est une opportunité à ne pas manquer.



Citer ce billet
neotopo (2023, 5 septembre). Nouveau Cours en ligne (Mooc) “Dénommer le Monde, la politique des Toponymes” NEOTOPONYMIE/NEOTOPONYMY. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rrqt

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Sonia Biasi dit :

    J’ai réalisé depuis longtemps que PAS UNE HISTOIRE
    ÇA EXISTE SI ON NE LE DIT PAS. Le problème de l’oubli, qui a affligé et afflige le
    les femmes dans tous les secteurs, y compris l’art, devraient être RÉSOLUES car elles ne sont pas reconnues
    socialement, le talent des femmes a plus d’un RÉSULTAT NÉGATIF. La première c’est que oui
    ils refusent aux filles, aux nouvelles générations, des modèles dans lesquels elles peuvent se reconnaître, alors oui
    perpétuent les stéréotypes de genre et les inégalités sociales, et enfin on rappelle aux femmes que les seuls lieux adaptés à leur dimension existentielle sont le foyer et la famille, et ce n’est pas un hasard si l’élément féminin, à part les saints, n’est pas présent même dans la toponymie. Ce problème du manque de présence des femmes dans les manuels scolaires, dans les noms de rues, dans les histoires, nous enseigne qu’il ne suffit pas de SAVOIR produire des œuvres pour éviter leur annulation, il ne suffit pas de savoir se démarquer. pour la qualité et les idées mais il faut demander que ce qui est développé par les femmes entre dans l’histoire de l’entreprise.

  2. neotopo dit :

    👍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search